CPO, Centre pluriculturel et social d'Ouchy CPO, Centre pluriculturel et social d'Ouchy
Audrey Vernon

Audrey Vernon – « Billion Dollar Baby »

Humour / Seule en scène

Seule en scène One-woman-show Humour Acheter / Réserver
1h15 sans entracte
  • 32CHF plein tarif
  • 28CHF AVS
  • 23CHF AI, Chômeur, étudiant, professionnel
  • 8CHF Passculture / Cultissime / Grand 8
Tout public
  • Prochainement
  • ven 25 septembre, 20h00
  • sam 26 septembre, 20h00

Après avoir épousé un milliardaire, elle attend son premier enfant…

Avec ce nouveau spectacle, Audrey Vernon continue son exploration de l’histoire et l’évolution de nos sociétés par son prisme de prédilection : le capitalisme ravageur, la marchandisation à outrance et les conséquences absurdes, loufoques et catastrophiques des modes de vie de l’Homme pour l’Homme, ses enfants, son habitat…

Toujours aussi concernée, la comédienne nous fait réfléchir sur notre façon d’exister, nous informe, continue de nous faire croire que l’on peut encore changer les choses, nous captive et réussit en plus à nous faire rire !

« LETTRE À MON BÉBÉ À NAÎTRE »

(…) Si vous deviez écrire une lettre à votre futur bébé, que lui diriez-vous ? Qu’il aurait une belle chance de naître au sein de la septième puissance mondiale, dans une belle et grande démocratie, au sommet de la pyramide du bien-être ?

C’est par le bon côté des choses que la future maman de Billion Dollar baby choisit de débuter sa missive à ce « petit bébé chéri ». Mais aussitôt savourée son aubaine, le privilège de naître blanc chez les riches se dévoile pour ce qu’il est : une malédic­tion imposée au reste du monde.

Prenant le parti de rire de l’effondrement écologique (pour ne pas en pleurer…) – Audrey Vernon poursuit dans la veine de Comment épouser un milliardaire. Elle approfondit son personnage de femme à l’air candide, presque nunuche, pour servir un texte ciselé et percutant montrant qu’un théâtre militant peut aussi être intelligent. Elle égrène ainsi les mille et un méfaits d’un capitalisme qui ravage la nature, asservit les plus pauvres et, surtout, promet à l’humanité une funeste alternative : mourir de chaud ou mourir de froid… (…)

A nouveau femme d’un homme représentant le système dénon­cé, elle met ici en scène les interactions avec son mari riche, énarque qui ne voit que des opportunités économiques dans les problèmes du monde, transforme tout en une novlangue qui repeint les mots en leur contraire.

« Aujourd’hui, on ne colonise plus les pays, on les dé-ve-loppe. On a bidouillé le mot », explique-t-il à sa femme.

Distillant les vannes pour ne pas trop accabler le spectateur, Audrey Vernon résume son sujet en quelques jolies formules, dont celle-ci : notre Terre risque de devenir un escape game…

D’après la critique Youness Bousenna, pour Marianne.

juillet 2019

 

  • Texte et jeu

    Audrey Vernon

  • Mise en Scène

    Delphine Lanza

     

  • Collaboration artistique

    Dorian Rossel

  • Crédit Photos

    David Couturat

  • Site de l'artiste